Environ 210 000 € de retombées fiscales seront versées aux collectivités locales chaque année dont plus de 110 000 € pour le bloc communal (commune et intercommunalité).

Un loyer annuel sera versé à la commune de Haussy en contrepartie de l’utilisation des chemins ruraux pendant toute la durée d’exploitation du parc éolien.

Focus sur le partenariat tissé entre JPee et la Communauté de Communes du Pays Solesmois

Considérant la possibilité offerte aux collectivités territoriales et leur groupement de participer au capital de sociétés de développement, la CCPS a pris l’initiative d’un appel à projet en juin 2018 afin de sélectionner les développeurs acceptant de s’inscrire dans une démarche de co-développement raisonnée.

À l’issue de cet appel à projet, les protocoles de partenariat sont en cours d’élaboration et de négociation afin de préciser les conditions d’introduction de la CCPS au capital des futures sociétés dans la limite de 49,9% des parts.

Une fois la phase de développement aboutie et purgée de tout recours, la CCPS aura la possibilité de revendre une partie des droits acquis.

Cette revente générera des recettes qui, selon la logique circulaire et solidaire, pourront être affectées de la manière suivante :

  • 30 % affectés à l’investissement productif et à la participation citoyenne dans le cadre de production d’énergie éolienne. La CCPS restera sociétaire en phases de construction et d’exploitation et pourra affecter tout ou partie de ses recettes d’exploitation à la réduction des prix des repas des cantines communales ;
  • 30 % affectés aux communes pour le financement d’actions communales ;
  • 40 % dédiés à des actions communautaires, répartis comme suit :
    • 20 % affectés à des actions de développement de productions d’énergie renouvelable non éolienne : biogaz, panneaux photovoltaïques, réseaux de chaleur, etc. à destination de la communauté de communes, des communes, des entreprises y compris les entreprises et groupements agricoles mais aussi des particuliers ;
    • 20 % affectés aux économies d’énergie tant sur le parc de logements privés (propriétaires occupants et propriétaires bailleurs) que sur le patrimoine immobilier public. Cette participation communautaire pourra être complémentaire du Programme d’Intérêt Général « Habiter Mieux » qui sera reconduit dès 2019, et qui, dans sa première édition 2013-2018, a généré plus de 1.5 M€ de travaux sur les logements privés du Solesmois.

Activité économique et emploi

La région des Hauts-de-France est la première région éolienne de France avec 3 343 MW installés le 31 décembre 2017. Cette production en électricité éolienne équivaut à celle de 3 réacteurs nucléaires et représente plus de 11 % de la consommation électrique de la région (source : Eco2mix, RTRE).

À ce jour la filière éolienne emploie en région Hauts-de-France plus de 1500 personnes et se distingue par ses pôles de formations.

Eco-épargne citoyenne

L'investissement participatif

JPee propose aux citoyens de devenir acteurs de la transition énergétique en investissant leur épargne directement dans des projets d'énergies renouvelables.

Grâce aux études préalables réalisées par des cabinets indépendants et à la garantie de rachat de l’électricité à prix fixe, la productivité des parcs et leur rentabilité sont prévisibles sur le long terme.

Au-delà de la volonté de contribuer à un investissement responsable, devenir producteur dans les énergies renouvelables, c’est rechercher un placement financier qui assure une rentabilité attractive et sécurisée.

 

Pourquoi investir dans les énergies renouvelables ?

Les objectifs fixés par la loi de transition énergétique :
  • Diviser par deux la consommation totale d’énergie du pays d’ici à 2050,
  • Faire tomber à 50 % en 2025 la part de l’énergie tirée du nucléaire et à 30 % en 2030 celle tirée des énergies fossiles
  • Augmenter à 32 % à horizon 2030 la part des énergies renouvelables.
Le développement des énergies renouvelables permet :
  • D’atteindre une plus grande indépendance énergétique
  • De lutter contre le changement climatique
  • De créer des nouvelles filières professionnelles et des emplois